Le Los Angeles de Reyner Banham à l’épreuve des séries contemporaines

 

Article et conférence

En 1971, paraît Los Angeles: The Architecture of Four Ecologies de l’historien de l’architecture anglais Reyner Banham. En 1972, la BBC diffuse un téléfilm, Reyner Banham Loves Los Angeles, dans lequel on suit l’historien dans une virée de 24 heures en voiture à L.A. – synthétisées en 52 minutes. L’analyse urbaine de l’auteur présente quatre écologies qui selon lui composent autant le tissu urbain que la culture de la ville : Surfurbia (les plages), Foothills (les collines), The Plain of Id (la banlieue) et Autopia (les axes routiers). Mais L.A. fonctionne-elle toujours suivant le modèle des quatre écologies construit par Reyner Banham depuis sa voiture ou se sont-elles transformées ? L’objectif de cet article est de mettre la vision de Reyner Banham sur L.A. à l’épreuve des séries contemporaines. Quelles représentations de L.A. sont véhiculées par les séries aujourd’hui ? Comment, à partir d’elles, le public peut s’imaginer la ville et avec quelles images ? D’un point de vue plus large il s’agit de voir comment la culture médiatique contemporaine lie ensemble l’urbain et le social.

« Le Los Angeles de Reyner Banham à l’épreuve des séries contemporaines », Revue Espaces et Sociétés, ERES, 2020, 18 pages.