hyperimages

Catégorie

 

 

Résumé de la communication donnée le 2 juin 2017
à l’amphithéâtre Cavaillès de l’université de Strasbourg,
dans le cadre du Colloque Images – 2017

La notion d’hyperimages en architecture

En 1977, l’architecte et critique américain Charles Jencks, publie un ouvrage intitulé, Le langage de l’architecture postmoderne, dans lequel il exprime qu’il ne fait aucun doute que les façades et les formes des bâtiments véhiculent des images et que l’architecture est porteuse d’un langage.
Selon lui, l’architecture moderne, austère, donnant à voir des formes géométriques et normalisées ne seraient générées qu’à travers l’obsession de la fonction et ne produiraient qu’un seul et même modèle d’image auto-référentielle, que Jencks dénoncera.
La fin esthétique d’une modernité qui ne produirait pas de nouveaux récits est ainsi revendiquée. En réponse à cette extrémité, un phénomène discursif et visuel – utilisant la référence et la citation –, apparait durant la période postmoderne. La notion d’hyperimages utilisée par les architectes dans l’élaboration de leur architecture est tout à fait perceptible. Mais comment se définit cette notion d’hyperimage en architecture ?

 


 Vidéo de la communication