Architecture des images. Atlas, split-screens, multi-écrans. Penser par l’image avec les Eames

 

Communication

De la forme atlas au split-screen, une même organisation épistémique semble être à l’œuvre, qui nous invite à reconsidérer les dispositifs multi-écrans des Eames dans le contexte élargi de l’histoire des sciences et du cinéma des années 1960 et 1970. Employés par des scientifiques autant que les designers, des artistes ou des cinéastes, les systèmes visuels étudiés ici relèvent bien du montage. Il s’inscrivent alors dans une filiation moins proche du paradigme des sciences modernes que d’une tradition bien évoquée dans la description de l’enquête par Carlo Ginzburg ou dans les pages que consacre George Didi-Huberman à la forme Atlas, cette « forme visuelle du savoir, une forme savante du voir ». Ces objets témoignent chacun d’une capacité à mobiliser des ensemble d’images non pas de manière illustrative, mais bien pour pour faire de l’architecture des images un véritable moyen visuel de produire de la pensée.

 

« Architecture des images. Atlas, split-screens, multi-écrans. Penser par l’image avec les Eames », Journée d’études Objectivité et design graphique : l’interdisciplinarité entre art, image et science MISHA, Université de Strasbourg, Lias, mm (Ehess / Cnrs), Irist, Archives Poincaré, Université de Lorraine (décembre 2018). Communication duo avec Vivien Philizot (MCF Design)